Rechercher

Sam (pas) à l'écoute: Quel est votre meilleur souvenir?



Haaa mes moches à l'idée d'écrire à ce sujet je me suis frotté les mains, savez-vous pourquoi ?

Car, en fonction de qui vous êtes, votre milieu social, votre culture, vos origines... vos souvenirs ne seront pas identiques.


Honnêtement, ça me coûte un peu de répondre à cette question car ayant une grande famille épanouie et unie, toute ma jeunesse a été remplie de moments inoubliables et pleins de bonheur.


Les sorties, les restaus, les vacances, les réunions en familles ... je ne remercierai jamais assez mes parents sur ce point, vraiment.

Mais le meilleur moment, celui qui les surpasse tous, oui vous allez me dire que c'est un cliché mais le voilà:

( en mode père castoooor, raconte-nous une histoiiiiirreee, d'accord les enfants! )


Chaque année, je partais au bled pour 2 mois intenses.

Eh bah oui, y en a ils vont en colonie ou au kibboutz, d'autres restent à galérer chez eux...

Eh bien moi, j'avais la chance d'aller retrouver ma famille, mes grands parents, mes cousins et mes cousines, le soleil, la plage...


Et, comme par hasard, (ou pas), chaque année on avait quelque chose à fêter.

Le truc cool quand t'as une famille immense ( mashalla ), c'est que tu as trop de probabilités d'assister à une circoncision, un mariage, ou autres raisons de célébrer.


Là, je vais vous relater le mariage d'un cousin, quand j'avais 7 ans.

Mes 3 grands parents étaient encore présents et je les aimais a un point inimaginable.


Vous savez, pendant les mariages chez nous il y a un orchestre ( à l’époque pas de DJ ) et là, c'est soit tu manges, tu bois ta gazouz, et tu critiques les mariés, soit tu danses.


Quand je regardais mes grands parents sur la piste, j'étais très admiratif de les voir danser.

Un de mes grands pères était musicien pour les baptêmes et mariages et mes grands mères chanteuses.

J'étais bouche bée de les voir à leurs âges danser, dégager autant de bonheur, de gaieté et de joie...

Ils embarquaient avec nous les jeunes cousins et cousines à danser

Il faut savoir que chez nous, si tu ne sais pas danser c'est la honte absolue ahahaha.

Je sais ça peut paraître nul pour vous, mais chez nous c'est ancré dans notre culture, c'est sacré!

Imaginez: moi 7 ans, tout timide frêle, et appeuré, j'entendais les applaudissements les youyous ( cris de joie ), mes parents me regardaient du coin de l'œil je ne voulais pas être là risée de la mifff, alors j'ai switché d'un coup, je me suis senti comme habité d'une euphorie et je me suis mis à danser devant eux du mieux que j ai pu à me déhancher sur le rythme de la débouka en mélangeant tous les pas que j'avais vu ou retenu, je ne sais même plus lesquels.

Mais ce soir là, j'ai vu une des plus belles choses sur terre, j'ai vu la fierté dans les yeux de mes grands parents et c'est à ce moment que je compris que j'avais trouvé le petit truc qui allait me démarquer de tout le monde par la suite : la Danse.


Quand un garçon de 10 ans dit à sa famille " je veux danser" croyez-moi, ça crée soit des rires ou des « vas là-bas jouer au foot » ou autres...

Mais j'ai y allais, trouver le cours solo de hip hop avec « Ben » et ensuite j'ai intégré une grosse compagnie "Boogie Saï".


J'en ai fait, des battles , des chorégraphies, des spectacles, des comédies, danser à châtelet au Troca, à Stains, à Villiers-le-Bel...

Croyez-le ou non, je dansais pour faire kiffer « les anges » .

C'était ma phrase, tu peux en rigoler autant que tu veux, ou me critiquer, me qualifier de fragile ou je ne sais pas quoi, mais au moins j'ai vécu mes rêves a fond et je ne regrette rien. (noooooooon je neee regrette rieeeeeen ni le biiiiiennnn qu'on m'a faaaaaiiit? bon ok j'arrête)

C'était un peu comme ces quelques lignes de moi que vous lisez maintenant tous les jours.

En livrant mes émotions, en les exprimant, j'en faisais naître d'autres;

Je me libérais de tout, comme ça en un "switch", pendant quelques secondes, tout s'arrêtait autour et il n'y avait plus que ça. Tout se mélangeait, le sourire des gens qui kiffaient, le souvenir du regard fier de mes grands-parents, je retrouvais cette euphorie qui paradoxalement, m'apaisait et me comblait.



" La Danse n'est pas de ces sujets faciles et accessibles à tous. Elle touche aux régions les plus élevées de toute science : rythmique, géométrie, philosophie surtout, physique et morale, puisqu'elle traduit les caractères et les passions. Elle est encore moins étrangère à la peinture et à la plastique ; les actes de l'homme intéressent parfois le corps, parfois l'intelligence, tandis que la Danse occupe l'un et l'autre : elle affine l'esprit, exerce les membres, instruit et charme les yeux, l'oreille et l'âme."

Xénophon (historien, philosophe, homme politique grec, IV° siècle avant JC)


Voilàààà mes petits moches, c'était mon meilleur souvenir d'enfance.

Je dois dire qu'en ce moment je me livre beaucoup trop à vous ahhahaha mais après tout, on est un peu comme une famille, hein ?

C'est la base d'un gang, alors ça fait du bien de partager des bons souvenirs et du positif un peu.

Dites-moi en commentaires votre plus beau souvenir, ça m'intéresse.


Allez, vous connaissez heiiin, l'alu, les suppos, les passoires etc...

(Soyez attentifs... ils nous surveillent... ils s'infiltrent... partouuuuut)


Cordialement,


La directiooooon


PS: Avatar XXX Love You


#samcoaching #aliens #souvenirdenfance #danse #emotions #famille


547 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout