Rechercher

Sam à l’écoute: Le harcèlement


Aujourd'hui mon p'tit gang je vais pas écrire comme d'habitude, en blaguant à propos des aliens ou de la mocheté toutes les deux lignes, car les quelques lignes que vous allez lire ce soir ne m'appartiennent pas totalement. ( vous comprendrez un peu plus bas).


Ce sujet me tient à coeur et je ne pensais pas l'aborder aussitôt, sincèrement.


J'en discutais par vidéo call ce matin avec Rachel, une amie et cliente, lui disant simplement que je ne comprendrai jamais ce qu'il se passe dans le cerveau des harceleurs de rue, en salle ou sur internet, des agresseurs, et autres oppresseurs.


J'ai été stoppé net, par son silence parce que cette casse-pied ouvre toujours sa bouche ( naaaan mais je l’apprécie hein mais elle la ramène all time ) et puis je l'ai regardée et je me suis rendu compte qu'elle retenait ses larmes.

C’est pas du mytho les moches, elle n'avait vraiment plus de souffle. J'ai même cru qu'elle allait faire un malaise;


J'ai compris que c'était un sujet qui la touchait tout particulièrement, parce que certainement concernée, parce que victime parce que tout simplement la grande gueule qu’elle est ne réagissait pas.

Sur le coup j'étais choqué mais en même temps vous me connaissez maintenant, j’avais besoin de la charrier pour dédramatiser l’ambiance, de la mettre à l’aise pour qu’elle puisse cracher son mal.



Voici un extrait de ma conversation avec cette grande gueule ( je vous assure que je l’apprécie beaucoup elle le sait, c'est affectif parce que question grande gueule je peux parler ahahahhah) :


« - Non Rachel je piges aps. Comment ça fonctionne dans leur cerveau de fils de p**** pour faire ça ?


-Moi non plus Sam, je piges pas, et je pigerai jamais. Ni ceux qui me suivent dans la rue en pleine journée, ni ceux qui me touchent dans les transports, ni ceux qui me passent au scanner et me suivent en salle, ni les proches qui m'ont harcelée jusqu'à me faire penser au pire.


-Euuuuh attends. Le harcèlement de rue, dans les transports, à la salle, et par des proches aussi? Non t'es pas sérieuse avec moi là.


-Si très Sérieuse Sam.


-Je te crois pas tu me mythonnes lol

T'as un sale caractère, te laisse pas faire, tu fais de la boxe, t'as des réflexes, tu sais te défendre... purée merde pas toi, je te crois pas c’est délirant ce que tu me dis là.


-Mais je suis ultra sérieuse Sam.

J'ai beau faire de la boxe devenir le sosie de Rambo, de The Rock si je veux ça ne dépend pas de ça.


-Bah sii ça dépend de ça. Me prends pas pour un con, steuplaît.

T’es un vrai gars manqué en plus la meuf je peux l’appeler Robert.

C'est chaud ce que tu me dis là...

Que tu me dises ouais la petite meuf toute frêle et tout la proie facile ouais mais toi?! nan j'en aurais mis ma main à couper que toi t'étais safe dans la rue. T'es une meuf du hood, enfin tu m'as compris, je te charrie comme mes collègues quoi.

Ou alors t’as provoqué tu t’es mise en bombe je sais pas mais j'en reviens pas.


-Je te jure sur tout ce que j’ai de plus cher que je te mens pas. C’est dans la rue, ouais. C’est en salle, ouais, au boulot, mais ceux qui m'ont le plus atteint c’était quand ça venait de proches.


-Nan mais t’as rien fait genre ? Les flics ? Tes potes ? Des cousins je sais pas, moi!? Et je pige pas, comment un proche il peut te harceler ? Fin c’est pas logique ce que tu me dis là.


- Tu crois que t’as besoin d’être étranger à la vie de quelqu’un pour la lui détruire ?


-Touché.


- Au contraire! Plus ils sont proches plus ils ont d’armes.


-Ah ok j’ai compris c’est bon je vois. C’est ton ex il a diffusé des nudes de toi ?


- Oui. Entre autres


- Quoi entre autres? Sois précise cousine.

Wesh je comprends rien là.


-Bah laisse moi parler aussi frèrot. Y a eu mon grand frère, qui faisait pression sur moi pour que j’abandonne des poursuites judiciaires pour ce qu’il m’a fait pendant des années quand j’étais petite.


-Putain de merde. Pardon je savais pas. Je vois. Mais t’as pas cédé à son chantage et à son harcèlement rassure moi? Perso je te vois plus forte que ca !


- Non j’y ai pas cédé, la justice l’a fait pour moi... abandon des poursuites. Bref.

Et y a eu mon ex oui


-Ouais diffusion de nudes sur les réseaux. Triste mais classique. Bon ça va t’es pas moche on s’en fout c’est pas la fin du monde lol. Au pire t’as quelques followers qui se sont rincés l’oeil c’est pas grave.


- Pas que.


-Quoi encooore, pas que ?


-Bah oui Sam parce que Diffusion de nudes auprès de toute ma famille. Tu sais comme on est conservateurs dans le milieu ou j'ai grandi.

Mon père qui était en phase terminale. Ma grand-mère, mes oncles, tantes... frères et soeurs, mon boss de l'époque... et j'en passe.

Piratage de mon compte bancaire.

Piratage de mes réseaux, de mon téléphone, diffusion de mon numéro sur des chats pornos. J'étais harcelées d'appels de mecs en chien qui me traitaient de tous les noms 10H/jour.

Menaces de mort quotidiennes. Envers moi et ma famille. Calomnies en tous genre. Il a contacté l'équipe médicale gynéco qui me suivait pour essayer de m'inventer un avortement, que je n'avais pas subi.

J’ai tout perdu en un claquement de doigts. Plus de dignité. Plus rien.

J’ai voulu en finir Sam. J’ai avalé une boite entière de bêta-bloquants avec un litre de rhum, j'étais submergée. Grâce à DIeu, j'ai survécu et je m'en suis sortie sans rien.


-Quoi ? Nan c’est pas possible, toi ? »


Je vous épargenerais la suite, parce que j’en ai encore des frissons, et pourtant il m’en faut beaucoup.


Qui n'a jamais lu « Un jeune homme sera prochainement présenté à la justice après la diffusion de photos dénudées d'une adolescente sur les réseaux sociaux. La police lance un appel à la vigilance. »


C'est en fait une conduite abusive qui par des gestes, paroles, comportements, attitudes répétés ou systématiques vise ou conduit à dégrader les conditions de vie et/ou conditions de travail d'une personne.

Voire briser une vie carrément.


On a tous eu une amie une sœur autre qui a subi ce genre de violences.

43 % ce genre de choses se déroulent dans les transports contre contre 40 % dans la rue et 17 % dans d’autres espaces.


Je ne comprends pas. Je ne comprends pas ce genre de comportements.

Perso, je l'ai déjà vécu dans un pays en tant que touriste, il a fallu que mon amie aille se changer car une vingtaine d'hommes nous avaient suivis avec leurs téléphones portable tenez-vous bien pour filmer mon amie habillée en short.


Ça m’avait mis un coup au moral j'imagine pas pour elle...

Vu dans quel état elle était... on n'en a jamais reparlé d'ailleurs.

Je vois le comportement de certaines personnes en salle ou dans la rue et franchement, je ne peux pas leurs trouver d'excuses.

Je suis juste dans l'incompréhension totale de leurs actes.

Je pige pas. Je pige pas ce qu'il se passe dans leur cerveau, de violeur, agresseur, pervers, Je ne leur trouve aucune circonstance atténuante, ce ne sont pas des "malades" ni rien c'est encore trop d'égards.

Ils peuvent être très équilibrés socialement souvent pères de famille, ou pilliers dans leur communautés...

Dans nos cabeza le « criminel »est un malade mental avec des lunettes sales qui marche de travers dans des rues sombres.

Et pourtant, non, c'est la plupart du temps des êtres tout à fait lambdas mais torture par son surplus de... de je ne sais pas quoi ! Encore une fois mes moches, je ne me l'explique pas.


Il ne commet pas ce crime par hasard ou parce qu’il n’a pas pu s’en empêcher, il n'agit pas sous une pulsion sexuelle mais par une envie d humilier et de dominer.

Bien que j'écrive sur ce sujet j'ai des flash sur des actes qui sont survenus autour de moi et que je n'ai pas pu identifier et c'est là, la débandade. Des amis qui, parce qu'ils avaient le malheur de ne pas aimer les mêmes choses que les autres, ou à cause de leurs origines, se faisaient humilier, taper, violer, à l'école, sur les réseaux au travail ou tout ça en même temps.

Tous les harcèlements que ce soit verbaux ou gestuels ou autres sont de natures animale sans aucune retenue, inhumaine et nauséabondes. Tous sont inexcusables.


Ayez le le courage de reprendre les gens qui sont autour de vous je sais que c'est bizarre mes propos mais siffler une fille ( ou un mec) dans la rue, le ou la suivre et l'injurier haut et fort car il ou elle a voulu faire un effort vestimentaire ça fait froid dans le dos.


Que Dieu nous préserve nous et nos proches, nous facilite la vie car j'ai peur pour l'avenir de nos enfants.


Au départ je voulais juste demander à Rachel son avis sur le harcèlement de rue.

Je voulais comprendre pourquoi une grande gaillarde ( j'ai l'impression d'être Patrick, 54 ans quand j'emploie ce mot lol) d'1m80, boxeuse, bandana greffé au cuir chevelu, et grande gueule comme elle ne se mettait jamais en brassière-legging à la salle.

Pourquoi je ne l'avais aperçue qu'une seule fois en jupe, pourquoi elle se changeait pour aller dans la rue. Mais en fait ça va bien plus loin que ça.

Je voulais comprendre le game de ces mecs-là.

Mais c'est pas un game. C'est juste des gens qui ne sont pas humainement constitués.


Je vais m'arrêter là pour ce soir mes petits moches, car je pense qu'il y a tellement de choses à dire à ce sujet qu'il mérite un deuxième voire un troisième volet.

Mais j'avais besoin de vous partager mes émotions à ce sujet aujourd'hui parce que je vous dois d'être sincère et vrai dans mes articles.


Allez, pensez bien à faire votre stock de papier alu et de passoires ( et de suppo pour les plus vicieux ahahah) lol.


Cordialemennnnt,


La direction du Gang Des Moches... blablabla tu connais la chanson.

#samcoaching #gangdesmoches #harcèlement


836 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout