Rechercher

L’image de Soi


Soyons clairs, c’est un sujet qui touche toutes les personnes ayant toujours envie de se surpasser de se dépasser ( déformation professionnelle oups, faut avouer que leur slogan est bon hein).


On la connaît tous, cette fucking phrase qui nous trotte dans la tête, qui tourne en boucle et qui nous monopolise la caboche.

Au point même d’aller acheter tout ce qui vous passe par la tête pour atteindre ce corps cet objectif vos rêves et c’est là que le bas blesse les amis!

A trop regarder les autres ou à travers les yeux des autres, eh bien on s’y perd la team!


Je suis sûr que vous connaissez cette addiction ( bah oui, je vous connais un peu quand même).

Celle de tomber dans ce « forcing », celui de se forger une image si plaisante ou qui avoisine celles de ses idoles. Cette addiction de ne se façonner une image qu’au travers du regard des autres.

( Là vous me dites « Bah oui, on connaît Sam, merciiiii hein c’est pas un scoop! »)

Oui mais aloooooors ?

Comment trouver le bon compromis?

Comment plaire, se plaire?

Comment se dire mon image me convient ?

HOW SAM !?!

Ca été un long débat avec nombre de mes clients :

Leur expliquer qu’en vrai, tout être humain n’a pas la même positivité, expérience, ou particularité …

A vrai dire, on fait avec : on avance, on évolue, on comble, on arrange, on se transforme, on bâtit, la team !

Je le répète souvent, il ne fait aucun doute que l’apparence est le reflet, la traduction de nos états d’âme, de nos préoccupations, de nos tristesses et de nos colères. ( Oui, à moment donné, Brigitte, faut être honnête hein, l’apparence compte et en dit looooong.)

C’est très simple, si vous n’êtes pas dans l’acceptation de soi, on n’arrivera à RIEN. Vraiment rien.

Il est crucial, primordial même, d’accepter ce fait : on a des lacunes, on a des manques, on a des déficiences !

Et c’est OK c’est la team. L’image de soi passe aussi par le regard des autres : sommes nous normaux ?

Alors, déjà, entre Bernard et Roger, la notion de “normalité“ sera complètement différente...

Et au delà de ça, à partir du moment où vous vous lancez a un certain niveau dans le sport ou dans quelque projet à fond, vous n’êtes pas normaux !

Eh oui, du moment que vous allez faire des sacrifices: prendre le temps de s’entrainer pendant que les autres dorment ou s’amusent, suivre une diete, ou travailler beaucoup plus que la plupart des gens pour vous donner les moyens de reussir, limiter les sorties... vous n’êtes pas normaux et tant mieux !


C’est à ce moment que l’entourage joue un rôle, en l’occurence l’entourage, personnel ou professionnel: c’est lui qui vous mènera soit dans le mur, soit là où l’herbe est verte à souhait, si ce n’est au plus haut.

Je me souviens que, pendant mon adolescence, l’apparence, symbole d’identité ( religion , origine , classe sociale ,...) , était d’autant plus marquée qu’on avait une réelle démarche distanciation vis-à-vis de l’identité parentale: si bien qu’on en était fiers, on s’y retrouvait bien mes amis de l’époque et moi-même, on revendiquait le même concept ne pas ressembler à nos parents.


Vous le savez la team, aujourdui, mon Image est un fil conducteur de la qualité et l’intensité de mes relations sociales et elle me préoccupe plus que tout, je serais vraiment un sacré menteur si je vous disais le contraire.


Il y a une nuance entre être déterminé, et ne pas prendre en compte les critiques qui ne sont pas constructives, mal venues, ou déplacées, et ne pas se préoccuper de l’image que l’on renvoie.

Je serais également un piètre coach mental si j’avais le toupet de vous affirmer que non, en fait, l’image ça ne compte pas, qu’il faut aller au-delà des apparences,( bla bla bla) surtout dans notre milieu.


Et cela va au delà de l’image physique: je parle d’un ensemble là !

L’image, l’impression qu’on donne, notre attitude, notre regard, tout ça constitue l’image, entre autres.


J’aimerais instaurer à la fin de mes articles une nouvelle “rubrique” si je peux appeler ça comme ça : un petit exercice.


Celui d’aujourd’hui :


1. Regardez-vous dans un miroir et notez des mots qui vous viennent à l'esprit concernant la personne que vous voyez dans le reflet


2. Puis dites moi en commentaires


- ce qui vous rend fier de vous ( physiquement/ mentalement)


- ce qui, selon vous relève d’une faiblesse, point faible, ce qui vous complexe.


- enfin ce qui, à vos yeux vous rend “anormal” ou à l’inverse normal.


Je m’inspirerai de vos réponses pour aborder dans le prochain article L’image de Soi et La Confiance en soi. ;-)


A bientot la team


Sam

#samcoaching #samtherapy





112 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout